Cisco Foundations for the Virtualized Data Center Roadshow

17 novembre 2008 – 5:24

Grâce à un projet nommé « TComOn » sur lequel je reviendrais dans de futurs articles, j’ai eu la chance de pouvoir être invité à une série d’évènements organisés par Cisco. Le premier, et non des moindres, fut sous la forme d’une journée dédiée à la virtualisation et plus particulièrement à ce que l’on nomme dans la firme américaine l’architecture DataCenter 3.0.

Le planning

La journée s’est déroulée en deux temps, tout d’abord la matinée, durant laquelle nous avons eu droit à un exposé sur l’évolution que devaient suivre les Data Center; puis dans l’après midi nous avons pu assisté à des conférences plus techniques centrées sur deux produits servant cette architecture.

Data Center 3.0

Pour décrire l’évolution des datacenter, un parallèle a été fait avec l’évolution du web. Tout d’abord nous avons eu l’aire « 1.0 » qui était en fait constituée principalement de Mainframes. Ensuite nous avons eu l’architecture en silot, la « 2.0 », celle d’aujourd’hui. Enfin l’architecture de demain, l’architecure 3.0 peut être comparée au Web 2.0 dans le sens ou l’on ne pense plus en « sites » mais en « services ».

Les gros inconvénients de l’architecture actuelle sont qu’elle n’est pas optimisée, non fléxible et qu’elle donne un SI fragmenté. En effet de nos jours les serveurs ne sont utilisés en moyenne qu’à 20% de leurs capacités. De plus chaque serveur redéploie potentiellement des applications déployées à coté sur un autre.

C’est pour pallier à cela que l’architecture virtualisée est apparue. Grâce à la virtualisation on gagne en terme d’utilisation des ressources et de flexibilté au détriment d’une compléxité opérationnelle accrue.

L’architecture Data Center 3.0 agit sur 3 axes:

  1. Consolidation: Baisse de l’OPEX ainsi que de la complexité de gestion.
  2. Virtualisation: Baisse du CAPEX, augmentation de l’utilisation des ressources.
  3. Automatisation: Allocation dynamique des ressources, augmentation de la productivité du SI.

La consolidation n’est possible qu’à une condition: l’augmentation de la vitesse des interfaces. C’est pourquoi Cisco met en avant le 10GbE.

Les technologies

Le nouveau noyau NX-OS

C’est ce noyau qui va remplacer les IOS d’autrefois. Celui ci étant appuyé sur Linux, il va permettre bien plus de chose que ses prédecesseurs. Il a été pensé pour que l’approche en ligne de commande soit la même que la CLI d’IOS mais avec toutes les possibilitées ajoutés liées à un vrais shell tels que les redirections de flux vers un bon vieux grep pour eviter de se tapper toute les lignes à la main. C’est aussi grâce à lui qu’un niveau de virtualisation supérieur a été créé. En effet maintenant on peut créer des VDC qui ont chacun un administrateur, leur propres ports associés et sont parfaitement isolés des autres VDC présents sur le même matériel.

Tags: , , ,

You must be logged in to post a comment.